En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Maquette et costume de « Nana » (Jean Renoir, 1925) par Claude Autant-Lara.

5 novembre 2018

À découvrir dans les collections de la Cinémathèque, une maquette de costume pour le Nana de Jean Renoir, signée par un tout jeune Claude Autant-Lara, et la robe portée par Catherine Hessling qui interprète le rôle-titre.

Près de vingt ans avant ses premiers succès comme réalisateur sous l’Occupation, Autant-Lara remplit la double fonction de décorateur et costumier sur ce premier long-métrage de Renoir tourné entre 1925 et 1926. Une double casquette qui n’est pas rare à l’époque sur les tournages. Multi-fonction, il est également crédité au générique de cette adaptation de Zola pour un important rôle secondaire, sous le pseudonyme de Claude Moore.

Après des débuts dans un atelier de sculpture, un diplôme de l’École des arts décoratifs en poche, Autant-Lara, a fait ses premiers pas au cinéma en 1920, engagé comme déco par Marcel L’Herbier qui a aussi produit son premier court-métrage, l’expérimental Faits-divers en 1923. Production au budget colossal, Nana est une deuxième expérience en tant que costumier, après le Don Juan et Faust de Marcel L’Herbier (1922), et l’occasion d’habiller, à la mode 1880, Catherine Hessling, première épouse de Renoir et l’un des derniers modèles de son père, dont le cinéaste veut lancer la carrière d’actrice.

Autant-Lara imagine une tenue impressionnante, en taffetas de soie moirée et coton, marron rehaussée de crème. L’ensemble est constitué d’une veste-jaquette cintrée, aux manches couvrant les poignets, et d’une jupe assortie – bordée d’un plissé formant un motif à damier et maintenue par une armature en zig-zag qui fait tout le sel de l’habit.

Renoir nous le fait découvrir de dos, dans la première partie du film, tandis que Nana court, furieuse, dans un couloir du théâtre où elle se produit, offrant à la caméra la longue traîne qui en impose. On peut observer le vêtement sous toute les coutures, le temps d’une scène de près de 7 minutes, similaire en tous points au dessin, jusqu’à la cocarde qui orne la jupe.

Finement conçue à la gouache, au lavis d’encre et à la mine de graphite, la maquette est dédicacée à Pierre Braunberger, producteur du film, de la part de « son ami » Claude Autant-Lara.

Passé à la réalisation, Autant-Lara sera encore son costumier sur ses propres films, de Ciboulette (1932) jusqu’au Diable au corps (1946).

La Cinémathèque française conserve également une maquette de décor pour la chambre de Nana, dessinée par Autant-Lara


  • Type d'objet : maquette et costume
  • Support : gouache, lavis d'encre, mine de graphite sur carton (maquette) – taffetas de soie moirée et coton (costume).
  • Auteur : Claude Autant-Lara
  • Année : 1925
  • Pays : France
  • Format : 49 x 36 cm (maquette) – H : 82 cm (veste) – H : 187 cm (jupe)
  • Crédits : © Claude Autant-Lara