En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Armoire de la saynète magique « Le Décapité récalcitrant » (1891)

9 juillet 2015

Devenu directeur du Théâtre Robert-Houdin en 1888, Georges Méliès hérite des automates, appareils et accessoires de magie qui ont fait la réputation des spectacles de l’illusionniste Jean-Eugène Robert-Houdin, comme son fameux carton fantastique – conçu en 1846 et conservé avec ses accessoires dans les collections de la Cinémathèque française. Mais il invente, construit et décore aussi lui-même des accessoires truqués pour ses saynètes magiques.

Ainsi, l’impressionnante armoire du Décapité récalcitrant (American spiritualistic mediums) conçue en 1891 et entièrement peinte par ses soins. Utilisée dans une des illusions principales de ce sketch magique, ses portes battantes laissaient apparaître la tête décapitée du professeur Barbenfouillis qui, de là, continuait de parler.

Retrouvé dans les années soixante-dix au hasard d’une brocante, l’authentique meuble, privé du système de miroir d’origine permettant de cacher le corps de l’acteur, est désormais présenté avec une tête factice à la mâchoire mécanisée.


  • Type d'objet : Accessoire
  • Support : Armoire truquée
  • Auteur : Georges Méliès
  • Année : 1891
  • Pays : France
  • Format : 182 x 234 x 87 cm
  • Crédits : Droits réservés