En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Maquette du théâtre Robert-Houdin

9 juillet 2015

Fondé en 1845 au Palais Royal par Jean-Eugène Robert-Houdin, le théâtre Robert-Houdin est transféré au 8, boulevard des Italiens en 1852. D’une longueur de 13,50 mètres sur 6,60 mètres de large, ce haut lieu de la magie est alors le plus petit théâtre de Paris. Georges Méliès prend sa direction en 1888, réhabilitant la salle et les coulisses. Il est en partie détruit par un incendie le 30 janvier 1901, et Méliès en refait la scène et toutes les décorations. Après sa réfection, la salle dispose de 140 places recouvertes de velours vert dont 16 dans quatre loges situées au fond.

André Méliès a réalisé cette reconstitution naïve du théâtre tel qu’il restera jusqu’en 1923, à sa démolition, avec ses trois fenêtres masquées donnant sur le boulevard. Sur la scène, deux illusionnistes entourent un automate de Robert-Houdin, conçu par Émile Voisin vers 1880. Sorti de sa boite, cet Arlequin jouait du flageolet et fumait la pipe après quelques acrobaties.

Fils de Georges Méliès, André Méliès a conçu des décors avec son père et joué dans Le Locataire diabolique (1909) avant d’interpréter le rôle de son propre père dans Le Grand Méliès (Georges Franju, 1952). Il est également l’auteur de plans du théâtre Robert-Houdin (avant et après réfection), du studio de Méliès et du théâtre des variétés artistiques, conservés à la Cinémathèque française.


  • Type d'objet : Décor
  • Support : Maquette
  • Auteur : André Méliès
  • Pays : France
  • Format : 25 x 43 x 37,5 cm
  • Crédits : Droits réservés