En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Ballerines Repetto de Brigitte Bardot

1 octobre 2021

À l'occasion de l'exposition CinéMode, la maison Repetto a fait don à la Cinémathèque française d'une paire de ballerines en cuir d'agneau rouge, un modèle immortalisé par Brigitte Bardot dans Et Dieu... créa la femme, le film au parfum de scandale réalisé par Roger Vadim en 1956.

Dans les années 50, Brigitte Bardot invente une mode jeune et insouciante, loin de la haute couture traditionnellement adoptée par les stars. Juste avant le tournage du film de Vadim, elle commande à Rose Repetto – fondatrice de la marque de chaussures de danse créée en 1947 – un modèle rouge carmin, baptisé « Cendrillon », qui fait définitivement sortir la ballerine d'un usage jusqu'alors réservé au ballet. Et Dieu... créa la femme marque un tournant dans la carrière de Bardot. Pieds nus ou chaussée d'une paire de Repetto qui découvre la naissance des orteils, elle y apparaît plus sensuelle que jamais. Belle et insolente, accusée d'outrages aux bonnes mœurs, elle est jugée responsable de la dépravation de la jeunesse. Le film fait grand bruit jusqu'aux États-Unis et transforme la jeune actrice de 22 ans en véritable sex-symbol.

Ces ballerines deviennent l'accessoire d'une femme moderne et libérée, faisant désormais partie du look de l'actrice, au même titre que ses pantalons corsaires, ses imprimés vichy, ses cheveux négligemment relevés et sa moue boudeuse. Le mythe BB est né.

Brigitte Bardot en Repetto


  • Type d'objet : Costume
  • Support : Ballerines « Cendrillon »
  • Auteur : Repetto - Photographie : Olivier Gonord
  • Année : Modèle 1956
  • Pays : France