En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Affiche française de Shanghai Gesture (Josef von Sternberg, 1941)

30 août 2016

Signée Georges Dastor, cette affiche accompagne la sortie de Shanghaï (The Shanghai Gesture) sur les écrans français début décembre 1947, six ans après sa sortie américaine en 1941. Josef von Sternberg retrouve l’univers nocturne et oriental de la mégapole chinoise, après Shanghai Express en 1932, auquel renvoient le décor de la salle de jeu et les costumes présentés sur l’affiche.

Combinant photomontage et peinture, réalisés d’après des clichés promotionnels en noir et blanc, le visuel est en partie colorisé en rouge. Une monochromie qui contraste avec les affiches souvent hautes en couleurs produites pour les films noirs. Le découpage évoque des volutes opiacées dans une composition en forme de puzzle qui traduit bien les rapports complexes et obscurs des personnages.

La promotion française ne lésine pas sur l’image de Gene Tierney, que les spectateurs français ont découverte en 1946 et vue depuis dans près d’une dizaine de films. Ici dans le rôle de Poppy, elle apparaît aux côtés de Walter Huston, de Phyllis Brooks (non citée) et de Victor Mature, dont le profil imposant domine également l’affiche. Il interprète Omar « docteur en rien » qui entraîne l’héroïne dans la spirale du jeu et des drogues. De Ona Munson en ‘Mother’ Gin Sling, « la reine des bas-fonds chinois », on ne montre qu’une minuscule silhouette sur la photo du casino, contrairement aux affiches américaines qui ne manquent pas de mettre en avant la tenancière du tripot, au look asiatique aussi extravagant que son personnage est capital.

Tombant en cascade, la longue robe signée Oleg Cassini, beaucoup plus modeste dans le film, figure la descente aux enfers de Poppy dans ce lieu de perdition en forme d’arène, cadré en plongée. Cet attribut féminin représenté dans un style souvent irréaliste, symbole d’une puissance destructrice, est un motif récurrent de l’iconographie des affiches de films noirs.

Cette affichette a été imprimée en offset, technique alors encore confidentielle en France, et comporte au verso des mentions écrites destinées aux exploitants de salles.

Peintre et affichiste, Georges Dastor a également conçu deux affiches pour Péché mortel (Leave Her to Heaven, John M. Stahl, 1945) – autre film noir sorti quelque 6 mois plus tôt avec la même Gene Tierney – dont la Cinémathèque conserve un exemplaire parmi la vingtaine d’œuvres de l’auteur présentes dans ses collections.


  • Type d'objet : Affiche de film
  • Support : Offset
  • Auteur : Georges Dastor
  • Année : 1947
  • Pays : France
  • Format : 62 x 48 cm
  • Crédits : © DR /Georges Dastor