By using this site you agree that cookies are used for purposes of analysis and relevance     Yes, I agree  No, I want more informations

Affiche française pour « Le Dictateur » (Charles Chaplin, 1939)

8 juillet 2016

Cette affiche du Dictateur (Charles Chaplin, 1939) a été réalisée en 1968 par Léo Kouper d’après sa propre affiche conçue dans les années 50.

D’origine russe, Léo Kouper (né Leo Koupfer­ber) est formé par Hervé Morvan et signe sa première affichette en 1951 pour Le Plus joli péché du monde (Gilles Grangier). En 1954, alors que Les Artistes Asso­ciés s’apprêtent à ressor­tir en France plusieurs films de Chap­lin, son maître trop occupé lui cède la place pour concourir au premier projet d’affiche. En concurrence avec les travaux de deux affichistes expérimentés, Henri Cerutti et Jan Mara, la maque­tte de Kouper pour Les Temps modernes (1936) l’emporte. La suivante, créée pour La Ruée vers l’or (1925) est également retenue, contre celle de Cerutti. Désormais seul en lice pour la production de l’affiche du Dictateur, Kouper propose une unique illustration : Charlot barbier s’apprête à sectionner d’un coup de ciseau la mèche du dictateur inspiré par Hitler. L’image, d’autant plus forte qu’elle ne figure pas dans le film, impressionne Charlie Chaplin à qui les esquisses sont envoyées en Suisse, où il est alors établi. Le motif original de Kouper exposé sur le même fond rouge sera également exploité sur une affichette belge ainsi que sur une affiche britannique de 1956, toutes deux dans les collections de la Cinémathèque. Kouper poursuivra ensuite sur sa lancée, dessinant tout le reste de la série d’affiches consacrées aux ressorties des films de Chaplin, comme celles des Feux de la rampe ou du Cirque. Avec le style très personnel qui le caractérise, tant dans la composition graphique que dans ses illustrations, l’affichiste restitue toute la poésie et le burlesque de l’œuvre du cinéaste, rencontré une fois à l’occasion d’une conférence de presse à Paris.

Dans les années 70, Kouper est d’emblée sollicité pour promouvoir une nouvelle ressortie des films de Chaplin, cette fois initiée par le circuit de distribution Parafrance, antenne française de Para­mount. Il produit une nouvelle série d’affiches, déclinant souvent ses précédentes créations, ainsi que des produits dérivés comme l’album Le Kid et ses 30 planches de bandes dessinées commandées en 1971. C’est à cette occasion que Kouper compose cette seconde version du Dictateur en ajoutant la séquence devenue emblématique avec la mappemonde, déjà à l’honneur sur l’affiche française d’époque signée Pierre Bouvry.

La Cinémathèque française conserve également les affiches de Léo Kouper pour La Comtesse de Hong-Kong (1966) et Monsieur Verdoux (1946) ainsi que la maquette d’affiche exécutée en 1971 pour Le Kid (1919). Deux affiches réalisées d’après l’illustrateur pour La Ruée vers l’or (1925) et La Revue de Charlot (qui regroupe 3 courts métrages) comptent aussi parmi les 21 œuvres de l’auteur présentes dans les collections.


  • Type d'objet : Affiche de film
  • Support : Offset
  • Auteur : Léo Kouper
  • Année : 1968
  • Pays : France
  • Format : 300 x 400 cm
  • Crédits : Léo Kouper © ADAGP, 2016