En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Affiche cubaine de « La Forteresse cachée » (Akira Kurosawa, 1958)

4 septembre 2015

Cette affiche cubaine en sérigraphie n’est pas signée, mais la finesse des détails et les traits vifs, comme des lacérations, permettent d’en attribuer la paternité à Eduardo Muñoz Bachs. Rare car tirée à peu d’exemplaires en regard du coût et de la complexité de sa technique, elle témoigne d’un travail remarquable, notamment par l’utilisation de quatre teintes en sus du blanc.

L’affiche montre le film tel qu’il est perçu par les Cubains ; l’auteur y retranscrit sa vision du film et l’imprègne de sa propre culture. Ici le personnage est grand, élancé, rappelant davantage un guérillero d’Amérique latine qu’un samouraï. Sa coiffure traditionnelle n’est pas visible, son allure est presque moderne alors que l’action se passe à l’époque féodale. Le katana qu’il tient en main est la seule touche réellement nippone, la forteresse en arrière plan est stylisée et peut évoquer n’importe quel bâtiment dans le monde. Par ailleurs, le dessin ne montre que le personnage masculin, alors que l’affiche originale représente aussi la femme au centre de l’intrigue.

Le titre du film surmonte un générique sommaire, l’affiche mentionne discrètement l’Ours d’argent obtenu par Akira Kurosawa à Berlin, mais l’auteur joue avec la sérigraphie et affirme sa volonté de remplir l’espace, comme avec la tâche beige ou les grands aplats bleu et rouge.


  • Type d'objet : Affiche
  • Support : Sérigraphie, couleur
  • Pays : Cuba
  • Format : 75x50 cm
  • Crédits : Droits réservés