Jean-Pierre Limosin par Jean-Pierre Limosin
Leçon de cinéma

10 avril 2022

Rencontre animée par Bernard Benoliel et Clément Rauger, le 10 avril 2022 à la suite de la projection de Tokyo Eyes.

« – Pourquoi avoir choisi des personnages adolescents ? – C'est un temps tellement limité, surtout au Japon où on doit vite rentrer dans le rang, que les jeunes Japonais se doivent d'afficher leur révolte, de façon ostentatoire et délibérée, avant d'entrer dans l'entreprise ou le mariage. Après, ça devient leur jardin secret, quelque chose de très caché, dont ils ne parlent plus jamais. Et ils éprouvent une nostalgie énorme pour leur adolescence, le seul moment où l'on peut être soi, avant que la responsabilité vis-à-vis du groupe ne prédomine et vienne gommer l'individu. » « Il faut parvenir à filmer bi-sexuellement tout le monde, sinon tu fais un mauvais film. » (Jean-Pierre Limosin, entretien avec Frédéric Bonnaud, Les Inrockuptibles, 9 septembre 1998)


Jean-Pierre Limosin est cinéaste.

 

Bernard Benoliel est directeur de l'action culturelle et éducative à la Cinémathèque française.

Clément Rauger est chargé de cinéma pour la Maison de la culture du Japon à Paris et l'événement Japonismes 2018.