L'URSS des cinéastes (1922-1945)
Conférence de Bernard Eisenschitz

19 octobre 2017

À travers le chaos de l'Histoire, le cinéma soviétique a toujours été de fait – malgré les interdictions et les génuflexions – un baromètre de la vie du pays. Cinéma de cinéastes plus que de producteurs (inexistants) ou de commissaires politiques, il a su garder le souvenir d'une révolution qui devait bouleverser tous les aspects de l'existence.


Bernard Eisenschitz est traducteur et historien du cinéma. Auteur de nombreux ouvrages (Roman américain : les vies de Nicholas Ray, Fritz Lang au travail, Gels et dégels : une autre histoire du cinéma soviétique...), il vient de publier aux Éditions de l'œil Douglas Sirk, né Detlef Sierck. En 1992, il a consacré un ouvrage à Man Hunt (éditions Yellow Now) et, en 2011, il a écrit un essentiel Fritz Lang au travail (éditions Cahiers du cinéma).