En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

mercredi 17 novembre 2010, 15h00

Salle Georges Franju

15h00 → 16h45 (103 min)

Alfred Hitchcock
États-Unis / 1939 / 130 min
D'après le roman Rebecca de Daphné du Maurier.

Avec Laurence Olivier, Joan Fontaine, Judith Anderson, George Sanders.

Maxim de Winter, veuf et fortuné, épouse une jeune fille démunie. Il l'installe dans son immense demeure où tout rappelle son ancienne femme, Rebecca.

You loved the novel, you’ll live the film… Tagline parfaite pour le premier film américain de Sir Alfred, d’après Daphné du Maurier. Devant l’objectif, une héroïne fantomatique, un veuf, sa nouvelle épouse, et une gouvernante jalouse et cruelle. Au menu : sentiment d’infériorité, culpabilité, rapports de couple conflictuels. Hitchcock exploite le malaise de Joan Fontaine, déjà en butte à l’hostilité de Laurence Olivier, en lui faisant croire que l’équipe entière la déteste. Avec délectation, il esquive le Code Hays auquel il se heurte pour la première fois, évoquant par allusions successives la relation saphique entre Mrs Danvers et Rebecca. Oscar du meilleur film, Rebecca laisse une belle descendance : du Xanadu de Citizen Kane, écho de l’imposant manoir de Manderley, à Laura de Preminger, du Secret derrière la porte de Fritz Lang jusqu’à, plus récemment, Phantom Thread, de Paul Thomas Anderson.