En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

jeudi 18 mai 2006, 19h00

Salle Henri Langlois

19h00 → 20h40 (100 min)

Le Narcisse noir
Black narcissus
Michael Powell, Emeric Pressburger
Grande-Bretagne / 1947 / 100 min
d'après Rumer Godden

Avec Deborah Kerr, Sabu, David Farrar.

Après l'ouverture d'un couvent sur les contreforts de l'Himalaya, cinq sœurs anglicanes rencontrent des difficultés à s'adapter à leur nouvel environnement.

« I couldn't stop the wind from blowing and the air from being as clear as crystal... and I could'nt hide the mountain » (Sœur Clodagh, Deborah Kerr)
Tourné aux studios Pinewood et dans les jardins de Horsham pour les extérieurs, Le Narcisse noir fut d'emblée conçu avec audace. Ce premier artifice de transposer en Angleterre, l'Inde himalayenne du roman, donne au film sa pertinence esthétique. Et celle-ci se poursuit à travers la composition magistrale de la lumière, des couleurs. Dans ce récit où les nonnes luttent contre l'irruption du refoulé, la couleur joue un rôle crucial. Outrepassant sa fonction figurative, elle suit le tourment des personnages, figure la tension sexuelle, produit le sens et accompagne le drame comme une partition subtile. Une maîtrise innovante du procédé Technicolor permet d'exprimer toutes ces nuances en s'affranchissant d'une supervision trop intrusive de Natalie Kalmus. À la tentation du flamboyant de couleurs localement exacerbées, il a été préféré une retenue faite de clairobscur à la Vermeer, plus conforme à la rigueur conventuelle. Quant au son, il intervient en écho aux expressions visuelles, porté par la présence ininterrompue du vent.

Mehdi Taibi


Restauré par ITV Studios Global Entertainment. Distribué par Carlotta.