En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

dimanche 21 mai 2006, 11h00

Salle Georges Franju

11h00 → 12h30 (90 min)

Au commencement était la Movida
Conférence de Nancy Berthier

La Movida ne peut être comprise sans Almodóvar, ni le cinéma d’Almodóvar s’expliquer sans la Movida. Ce courant iconoclaste – rattaché entre autres à la post-modernité, au pop art et au mouvement punk –, déferlant sur l’Espagne après presque quarante années de franquisme, a irrigué tous les aspects de la culture espagnole dans les années 80, de la bande dessinée au cinéma, mais aussi la littérature, les arts plastiques, la musique, la photographie, le théâtre, la mode, le design.


Au commencement était la Movida
Conférence de Nancy Berthier

La Movida ne peut être comprise sans Almodóvar, ni le cinéma d’Almodóvar s’expliquer sans la Movida. Ce courant iconoclaste – rattaché entre autres à la post-modernité, au pop art et au mouvement punk –, déferlant sur l’Espagne après presque quarante années de franquisme, a irrigué tous les aspects de la culture espagnole dans les années 80, de la bande dessinée au cinéma, mais aussi la littérature, les arts plastiques, la musique, la photographie, le théâtre, la mode, le design.