Nosferatu le vampire

samedi 12 février 2022, 20h30

Salle Henri Langlois

20h30 22h05 (94 min)

Nosferatu le vampire Nosferatu, eine Symphonie des Grauens
Friedrich Wilhelm Murnau
Allemagne / 1921 / 94 min / DCP / INT. FR.
D'après le roman Dracula de Bram Stoker.

Avec Max Schreck, Alexander Granach, Gustav von Wangenheim.

Thomas Hutter, un jeune clerc de notaire, part pour la Transylvanie pour vendre une propriété au comte Orlok. Accueilli dans le sinistre château de son hôte, il ne tarde pas à découvrir sa véritable nature.

« Nosferatu le vampire est le film muet par excellence. Il engloutit en nous l'esprit critique, fait surgir l'inconnu, cet univers démoniaque fait d'autosuggestion et de peur panique que provoquèrent la sorcellerie et la prière. Il nous sensibilise à nouveau à la mentalité primitive, au monde des esprits, aux vertus mystiques des présages, à l'action des forces nuisibles et inaccessibles aux sens, propres à la mentalité prélogique. Il ressuscite en nous la croyance en la puissance effective du désir. » (Henri Langlois)


Cinémix improvisé sur le Nosferatu de Murnau avec les musiciens Emmanuelle Parrenin, Quentin Rollet, Jérôme Lorichon.

On connait Emmanuelle Parrenin pour l'incroyable album Maison Rose (1976), pour son travail avec Mélusine, pour son « collectage » de chansons traditionnelles et pour son jeu non-orthodoxe de la vieille à roue, de l'épinette, du dulcimer. On a aussi récemment beaucoup parlé d'Emmanuelle avec la sortie de l'album Jours de Grève (Versatile Records) réalisé avec Tolouse Low Trax. Son nouvel album, Targala, la maison qui n'en est pas une, sortira sur le label Johnkôôl Records le 18 mars prochain.

Pour ce cinemix Emmanuelle jouera avec Quentin Rollet (saxophone) ; il a collaboré avec Nurse With Wound, Mendelson, The Red Krayola, David Grubbs, pour n'en citer que quelques uns – et avec Jérôme Lorichon (synthétiseur) qui joue dans Zombie Zombie, Antilles et Berg Sans Nipple.