En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

jeudi 17 février 2022, 19h30

Salle Georges Franju

19h30 → 20h55 (84 min)
Séance présentée par Nicolas Boukhrief et suivie d'une discussion

Saul Bass
Grande-Bretagne-États-Unis / 1972 / 84 min / DCP / VOSTF

Avec Nigel Davenport, Michael Murphy, Lynne Frederick.

À la suite d'un dérèglement de l'écosystème, un scientifique observe dans le désert d'Arizona le rassemblement d'espèces différentes de fourmis autrefois en conflit. Il remarque aussi la disparition de leurs prédateurs naturels : mantes religieuses, scarabées, araignées.

Restauré à partir du négatif original par Technicolor US pour Swashbuckler Films et Paramount Pictures.


Écrit par les scénaristes Mayo Simon et Michael Murphy, Phase IV, sorti en 1984, est le premier film de Saul Bass, le graphiste génial et signataire de génériques mémorables. Ce sera aussi son dernier. Produit par Paramount Pictures, le film s’avère un échec commercial, interrompant aussitôt la carrière de réalisateur de Bass. Phase IV connaîtra pourtant une forme de succès, après plusieurs diffusions à la télévision. Il remporte aussi le Grand Prix Award au Festival international de films de science-fiction à Trieste, en 1985.

Les scènes d’intérieur du laboratoire sont tournées dans les Studios de Pinewood, en Angleterre, et celles en extérieurs, au Kenya, bien que l’action soit censée se dérouler dans le désert de l’Arizona, aux États-Unis. Phase IV connut un regain d’intérêt lorsqu’on découvrit dans les archives de Saul Bass une nouvelle version de la dernière séquence. Cette fin, spectaculaire, avait été diffusée en avant-première avant d’être modifiée à sa sortie.

Le film a inspiré des artistes comme Panos Cosmatos pour son film Beyond the Black Rainbow (2010). Nicolas Goldbart fera également un clin d’œil au film dans Phase 7 (2015), en faisant apparaître un extrait à la télévision.

Florence Fourn