En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

vendredi 3 décembre 2021, 19h30

Salle Jean Epstein

19h30 → 20h50 (79 min)

Nick Deocampo
France / 1981 / 15 min / Numérique / VA

« Adieu Philippines est mon film de diplôme en tant qu'étudiant à Paris. Il documente la vie en France d'artistes philippins connus pour leur style moderniste. Tourné en Super 8, c'est mon premier documentaire achevé, il y a tout juste vingt ans. » (Nick Deocampo)


Nick Deocampo
Philippines / 1983 / 38 min / Numérique / VOSTA

Avec Paul Alantis, Tony Álvarez.

Le quotidien d'un jeune homme qui subvient aux besoins de sa famille en se travestissant dans les bars gays de Manille. Structuré par les francs monologues du protagoniste et les commentaires de ses parents, le documentaire décrit les bidonvilles et la dure condition des classes défavorisées sous le règne du dictateur Ferdinand Marcos.


Nick Deocampo
Philippines-Grande-Bretagne / 1995 / 26 min / Numérique / VOSTA

Avec Nick Deocampo, Jomarie Alaes.

Les travestis des bars sexuels de Manille se rendent au Japon une fois par an et en ramènent juste assez d'argent pour éviter la misère à leur famille. Jo-An et ses collègues danseurs décrivent leurs opérations de chirurgie et racontent les circonstances familiales qui les ont poussés à adopter cette existence. Leurs histoires illustrent l'évolution du pouvoir économique aux Philippines et le rôle du Japon en tant que grande puissance en Extrême-Orient.