En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

samedi 18 septembre 2021, 14h30

Salle Henri Langlois

14h30 → 17h20 (168 min)

La Dernière chasse
The Last Hunt
Richard Brooks
États-Unis / 1955 / 108 min / 35mm / VOSTF

D'après un roman de Milton Lott.

Avec Robert Taylor, Stewart Granger, Debra Paget.

Dakota, 1883. Pour sa dernière chasse, Sandy McKenzie s'associe avec Charlie Gilson, un homme cruel et raciste. Leur périple vire à la catastrophe quand un bison blanc, sacré pour les Indiens, est pris pour cible par Charlie.

Deux hommes, Robert Taylor et Stewart Granger. L’un profondément abject, assoiffé de sang jusqu’à la folie, qui n’éprouve de plaisir qu’en tuant. L’autre, à peine meilleur, qui chasse aussi, mais surtout pour survivre, et qui peine à s’accommoder de ses propres faiblesses. Les décors majestueux du Dakota en scope, une nature resplendissante qui donne à cette Dernière chasse des accents écologistes... C’est un western pas très classique, qui dénonce, à travers l’extinction des bisons, le génocide des Indiens. Un western d’une nouvelle espèce, qui prend un tournant idéologique anti-raciste. Un western qui colle à l’image de Richard Brooks, et dans la veine d’un Robert Aldrich, à qui le cinéaste fut souvent comparé.


Discussion avec Patrick Brion
Animée par Bernard Benoliel
60 min

« C'était un film difficile à faire, mais il aurait pu être remarquable. C'était d'une honnêteté si brutale qu'en Amérique personne n'a été le voir. Ce devait être une histoire géante, à la mesure d'une époque où il y avait des géants en Amérique : alors que le pays était en pleine évolution, en massacrant les bisons, les chasseurs massacraient en un sens leur avenir, parce qu'ils gaspillaient les richesses dont ils étaient comblés. » (Richard Brooks)

« Western tragique et inquiétant, La Dernière chasse est un film volontairement dérangeant. On y parle de la mort, de la difficulté de survivre, de l'extermination des bisons et de l'horreur des guerres indiennes. » (Patrick Brion, Richard Brooks, Éditions du Chêne, 1986)

Après la discussion, séance de signature par Patrick Brion de ses plus récents ouvrages, parus aux éditions Télémaque, à la Librairie de la Cinémathèque française.