En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

samedi 25 septembre 2021, 14h30

Salle Henri Langlois

14h30 → 17h00 (147 min)

Bas les masques
Deadline - U.S.A.
Richard Brooks
États-Unis / 1952 / 87 min / 35mm / VOSTF

Avec Humphrey Bogart, Ethel Barrymore, Kim Hunter.

Le rédacteur en chef du Day, Ed Hutcheson, apprend par une dépêche que le journal qu'il dirige et auquel il consacre tout son temps, va être cédé au Standard. Une enquête journalistique sur le caïd de la pègre permettra de changer la situation.

Les séquences sont tournées dans une vraie salle de rédaction, l’effervescence et les bruits sont authentiques. Les répliques fusent, dans la bouche de Bogart, avec son débit de mitraillette sec et nasillard. Scénario et dialogues sont signés Richard Brooks, lui-même ancien journaliste et donc familier du terrain. Bogart joue un héros comme Brooks les aime, au service d’une grande cause, avec comme arme principale son intégrité. Si Deadline USA opère quelques incursions du côté du Film Noir (de Bogie et sa nonchalance à une scène d’interrogatoire), c’est surtout, en plein maccarthysme, une diatribe sincère et courageuse contre la corruption et la censure. "Ce que j’ai voulu prouver, c’est que les journaux qui en achètent d’autres pour éliminer toute concurrence créent une situation qui met gravement en jeu la liberté de la presse", explique Brooks. De très loin, on ne peut s’empêcher de voir les contours de quelques films à venir, comme le récent Pentagon Papers de Steven Spielberg.


Discussion avec Patrick Brion
Animée par Frédéric Bonnaud
60 min

« Ce que je voulais dire dans Deadline – U.S.A. (Bas les masques), c'était donc qu'il faut lutter pour conserver un grand journal en vie et que seuls en sont capables les gens qui conçoivent ce journal : car un grand journal ne sort pas des presses, il sort du cerveau de ceux qui l'animent. » (Richard Brooks)

« "La mort d'un journal n'est jamais discrète", déclare Ed Hutcheson (Humphrey Bogart), et Bas les masques pose avec une stupéfiante virulence le problème de la liberté de la presse. Lui-même ancien journaliste, Richard Brooks sait mieux que quiconque l'importance des journaux indépendants. » (Patrick Brion, Richard Brooks, Éditions du Chêne, 1986)

À la suite de la projection de Bas les masques de Richard Brooks.

Conversation suivie d'une signature par Patrick Brion de ses plus récents ouvrages, parus aux éditions Télémaque, à la librairie de la Cinémathèque française.


Patrick Brion, célèbre voix du « Cinéma de minuit », historien du cinéma hollywoodien, est l'auteur de plusieurs ouvrages de référence (sur Hitchcock, Eastwood, Tex Avery...) dont l'un intitulé Richard Brooks (Éditions du Chêne, 1986). Ces dernières années, il a publié plusieurs encyclopédies cinématographiques aux éditions Télémaque, l'une consacrée au film policier américain, d'autres au western et au film noir. Aux mêmes éditions, il a aussi sorti récemment Cinéma de minuit, un livre-mémoire consacré à ses légendaires programmations de cinéma à la télévision française.

Frédéric Bonnaud est directeur général de la Cinémathèque française.