En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

vendredi 24 septembre 2021, 21h45

Salle Jean Epstein

21h45 → 23h30 (104 min)

Richard Brooks
États-Unis / 1953 / 104 min / 16mm / VOSTF
D'après le roman Naples au baiser de feu d'Auguste Bailly.

Avec Lana Turner, Pier Angeli, Carlos Thompson.

Londres. Madeline Duvain est expulsée de son appartement pour non-paiement du loyer. Errant dans la rue, elle est prise en pitié par le musicien Ciccio Duvario, dont elle commence rapidement à profiter.

Lana Turner roule des hanches et déambule dans un bidonville, c’est là l’entame de The Flame and the Flesh, remake du Naples au baiser de feu d’Augusto Genina. La star incarne une femme belle, séductrice et manipulatrice, dans un rôle peu habituel pour elle. Elle a accepté de tourner en Europe, et pour Richard Brooks, pour faire face à ses propres déboires financiers, comme en écho amer avec son personnage. Elle exprimera plus tard ses regrets d’avoir accepté l’offre de la MGM. "Le script de Mogambo ne m’avait pas plu, et j’ai choisi de faire The Flame and The Flesh, belle erreur !" Ironie du sort : teinte en brune pour l’occasion, elle prend parfois, au détour d’une scène, des airs de sa grande amie Ava Gardner qui, elle, a accepté de tourner dans Mogambo… Mais grâce à elle, Richard Brooks réalise un mélo honnête et bien ficelé, dans les paysages magnifiques de la cote napolitaine.