En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

samedi 18 septembre 2021, 21h00

Salle Henri Langlois

21h00 → 22h45 (101 min)

Sergent la terreur
Take the High Ground!
Richard Brooks
États-Unis / 1953 / 101 min / 16mm / VOSTF

Avec Richard Widmark, Karl Malden, Elaine Stewart.

Fils d'un déserteur, le sergent Thorne Ryan, qui s'est couvert de gloire durant la guerre de Corée, prend en main l'entraînement de jeunes recrues. Très dur et intransigeant, il doit faire face à la haine de ses troupes.

Le titre français est trompeur : il n’y a là rien de si impitoyable. Oui, le sergent instructeur suscite la haine de ses recrues et incarne l’autorité militaire. Mais sous la rigueur, Richard Widmark, que Brooks a peut-être aussi malicieusement choisi pour la douceur de ses traits, est capable de sentiments amoureux, de reconnaissance, et laisse transparaître une vraie humanité. Son but est simplement de transmettre, c’est un vétéran qui revient de Corée, il sait ce dont il parle. Richard Brooks aussi, qui fut journaliste au sein des Marines pendant la Seconde Guerre mondiale. La violence est bel et bien là, Brooks nous la montre d’emblée, mais il préfère raconter la guerre par sa face cachée, comme il l’a fait juste avant dans Battle Circus. Outre une photo soignée, un casting ad hoc (Karl Malden, impeccable), et des séquences de bravoure attendues, le film est marqué de quelques touches brooksiennes, comme ce soldat noir dont le cinéaste fait un personnage fin et cultivé.