En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
La Comédie du travail
La Comédie du travail

dimanche 12 septembre 2021, 14h30

Salle Georges Franju

14h30 → 17h00 (150 min)
Séance présentée par Sabine Haudepin

Luc Moullet
France / 1965 / 2 min / 35mm

Hassan Ezzedine, Luc Moullet, Antonietta Pizzorno
France / 1987 / 88 min / 35mm

Avec Roland Blanche, Sabine Haudepin, Henri Déus.

Françoise Duru, employée d'une agence pour l'emploi, est amoureuse d'un chômeur. Elle fait tout pour lui trouver du travail, alors que chômer est son seul but.

Neuf ans après son précédent long métrage, Genèse d'un repas, où il explorait le contenu de nos assiettes, Luc Moullet plonge dans le monde du travail et aborde le sujet complexe du chômage. De l'importance démesurée du réseau à l'absurdité hiérarchique, il s'applique à tourner en dérision une réalité tragique qui perpétue un système inégal. Dans ce ballet de mouvements, de réflexions et de comportements, ses personnages subissent de plein fouet l'injustice du marché. En opposant un sans-emploi épanoui et un salarié soudainement licencié, Luc Moullet interroge le statut donné au travail et la valeur qu'il accorde à une personne. Au cœur d'une société construite autour de l'emploi, il représente deux parcours différents, deux itinéraires adaptés aux personnalités et aux envies de chacun. Pour le réalisateur, cette quête de sens n'a rien de superflu : elle est, au contraire, la preuve que d'autres modes de vie existent et qu'ils peuvent devenir indispensables pour stimuler la créativité et la curiosité. Prix Jean-Vigo en 1988, La Comédie du travail n'est jamais une futile ode à l'oisiveté mais plutôt l'illustration intemporelle d'un ordre établi qui peine à être renouvelé.


Autour de La Comédie du travail
Discussion avec Luc Moullet animée par Bernard Benoliel
60 min

« J'aimais bien montrer la médiocrité du travail moderne : la sectorisation des activités professionnelles fait que bien peu de gens peuvent se reconnaître aujourd'hui dans leur boulot, alors qu'avant, le travail consistait à produire sa nourriture. »

« Je m'amusais à envahir l'écran d'orange, la couleur emblématique de l'ANPE [Agence nationale pour l'emploi]. »

Luc Moullet, Mémoires d'une savonnette indocile

À la suite de la projection de La Comédie du travail de Luc Moullet.

Cette rencontre sera suivie, à partir de 17h, d'une signature à la librairie de la Cinémathèque des livres de Luc Moullet, dont le dernier en date : Mémoires d'une savonnette indocile (Capricci, 2021).


Bernard Benoliel est directeur de l'action culturelle et éducative à la Cinémathèque française.