En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

lundi 12 octobre 2020, 19h00

Salle Jean Epstein

19h00 → 20h15 (73 min)
Films en avant-première

Palmarès du festival Biarritz Amérique latine 2020 / Teoría social numérica / Ofrenda

Festival de référence en Europe pour les cinémas latino-américains le Festival Biarritz Amérique Latine présente chaque année plus de 60 films, pour la plupart inédits en France. Trois compétitions mettent en lumière longs- métrages, courts-métrages et documentaires, qui concourent pour différents prix, dont le plus prestigieux est l'Abrazo du meilleur film. Les deux Grands Prix 2020, long et court métrage, primés lors de la 29e édition qui a lieu du 28 septembre au 4 octobre sont présentés en avant-première et en présence des réalisateurs (sous réserve).


Paola Michaels
Colombie / 2020 / 7 min / Numérique / VOSTF

Avec Marta Lubos

Une vieille dame se souvient du parallèle qu'elle faisait, enfant, entre les humains et les numéros. Cette relation est illustrée par du matériel d'archive filmique et numérique, renforçant l'idée du passage du temps et des cycles de la vie. Dans ce film léger et profond, on alterne entre films d'enfance tournés en Super 8 et vidéos filmées avec des portables, correspondant à l'âge de la vieillesse. Le devenir numérique de l'homme a cessé d'être une projection enfantine pour se convertir en une drôle de réalité.


Juan María Mónaco
Argentine / 2019 / 66 min / DCP / VOSTF

Avec Alma Garcia, Leonela Laborde, Olivia Righetti.

À la périphérie d'une petite ville de province de la pampa argentine, deux jeunes femmes errent, entre bâtiments en ruine et entrepôts désolés. L'été, lorsqu'elles étaient enfants, elles avaient l'habitude de s'amuser ensemble dans les champs alentour. À travers le seul usage de la mise en scène et du montage, le film s'attache à transmettre une perception du temps. Dans cette magnifique promenade élégiaque à travers les ruines du temps, les lieux que parcourent les deux personnages révèlent avec intensité une présence au monde, qui est aussi la nôtre.