En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Contre une poignée de diamants
Contre une poignée de diamants

lundi 12 octobre 2020, 19h00

Salle Georges Franju

19h00 → 20h50 (106 min)

Don Siegel
États-Unis / 1973 / 106 min / 35mm / VOSTF
D'après le roman Seven Days to a Killing de Clive Egleton.

Avec Michael Caine, Donald Pleasence, Delphine Seyrig.

Tarrant, un agent du contre-espionnage britannique, est injustement accusé d'avoir orchestré l'enlèvement de son propre fils afin de s'approprier la rançon : un stock de diamants conservé par les services secrets anglais.

Copie Technicolor.


Le flegme de Michael Caine, les gaffes de Donald Pleasence (« il s'appelle Sean Connery » – « Vraiment ?! » – « Euh, Sean Kelly »), quelques scènes d'action et de poursuites, dont une sous le pont de Bercy, le charme de Delphine Seyrig et sa voix langoureuse, même dans la langue de Shakespeare. Des écoutes téléphoniques, des filatures, des suspects, une traque, et le sens du rythme de Don Siegel, qui mène son film sans temps mort. Contre une poignée de diamants est un efficace film de commande, qui permet une nouvelle fois à Siegel d'aborder son thème de prédilection : le justicier solitaire face à un système pourri de l'intérieur.