En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Cela s'appelle l'aurore
Cela s'appelle l'aurore

mercredi 14 octobre 2020, 21h15

Salle Georges Franju

21h15 → 23h00 (102 min)

Luis Buñuel
France, Italie / 1956 / 102 min
D'après le roman Cela s'appelle l'aurore d'Emmanuel Roblès.

Avec Georges Marchal, Lucia Bosè, Nelly Borgeaud.

Sur une île méditerranéenne, le docteur Valerio soigne les ouvriers d'une compagnie industrielle. Un jour, il fait la connaissance de Clara, dont il tombe éperdument amoureux.

« Seul le cristal peut analogiquement donner une idée tant de la luminosité de ce film que du montage à facettes dont l'a pourvu Marguerite Renoir. Seul ce film pouvait, comme le cristal, réunir en une seule flamme la gamme infinie d'éclairages qui lui venaient de tous les horizons. » André S. Labarthe (Les Cahiers du cinéma, juin 1956)

« Le film appartient à Lucia Bosè. Il suffit qu'elle lève au centre de l'écran ses grands yeux noirs comme l'obsidienne pour que la salle se sente transpercée par une fraîcheur qu'on voudrait à jamais perpétrer. Je ne connais pas de visage féminin qui à l'écran puisse avec si peu d'artifices provoquer tant d'immédiate fascination. Elle représente pour le héros une compagne, de celles qui rendent la vie aussi légère qu'un soupir. Le visage de Lucia Bosè vous regardant en face, cela s'appelle l'aurore. » Robert Benayoun (Demain, 17 mai 1956)