En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Les Veinards : Le Gros lot
Les Veinards : Le Gros lot

dimanche 19 juillet 2020, 16h00

Salle Henri Langlois

16h00 → 17h40 (100 min)

Jack Pinoteau
France / 1962 / 100 min

Avec Louis de Funès, Blanchette Brunoy.

Chaque jour, le journal rapporte l'histoire d'un homme ou d'une femme particulièrement en veine, qui a remporté un prix ou un concours spectaculaire. Mais existent-ils réellement ? Voici les histoires de cinq de ces individus...

Dans la veine du cinéma français comique du début des années 60, Jack Pinoteau, Philippe de Broca et Jean Girault coréalisent un film à sketches, qui évoque quelques chanceux et les conséquences de leurs diverses fortunes. La dernière partie, Le Gros lot, est réalisée par Jack Pinoteau, qui avait signé Le Triporteur en 1957, mettant en vedette Darry Cowl. Une fois n’est pas coutume, Darry Cowl joue pour Girault, et De Funès est filmé par Pinoteau. Le comédien, qui tatonne encore dans de petits rôles, incarne un commerçant de province, dont le gain à la loterie d’une somme colossale ne lui apporte que des ennuis : le nouveau millionnaire veille farouchement sur son bien, et s’enfonce dans une paranoïa galopante. Entre répliques comiques (« C’est des blousons noirs ! Ils ont pas mis les blousons pour pas qu’on les reconnaisse, mais c’est des blousons noirs quand même ! ») ou quelques séquences joyeusement divertissantes, Louis de Funès trace lentement mais sûrement son chemin vers la célébrité, qui passera, quelques mois plus tard, par la sortie de Pouic-Pouic.