En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
L'Étreinte du destin
L'Étreinte du destin

samedi 7 mars 2020, 15h15

La Filmothèque du Quartier latin Hors les murs

15h15 → 17h00 (102 min)

L'Étreinte du destin
Count Three and Pray
George Sherman
Etats-Unis / 1955 / 102 min / DCP / VOSTF

Avec Van Heflin, Joanne Woodward, Phil Carey.

À la fin de la Guerre civile américaine, un soldat de l'Union rentre chez lui, décidé à tourner le dos à la violence et à fonder une église. Mais dans cet État du Sud vaincu, il n'est pas le bienvenu.

Restauration par Sony Pictures Entertainment en 4K. Distribué par Park Circus.


Film de série B, western ouvertement moralisateur et modestement progressiste, Count Three and Pray a pour mérite principal de situer son action dans un État du Sud, dans l'immédiat après-guerre de Sécession, et d'en faire son sujet. À cette époque charnière – comme les États-Unis n'en connaîtront pas d'autre jusqu'à l'après Vietnam –, le tissu social est déchiré de part en part. Si le film insiste sur une nécessaire reconstruction et régénération, voire un impératif de rédemption, il ne masque pas un dramatique « état de l'Union » : souvenirs de l'esclavage (scène du fouet, même si elle est déplacée sur un Blanc), arrogance sadique des profiteurs et parvenus (le personnage joué par Raymond Burr), décadence d'aristocrates ruinés et condamnés, comme cette mère déclassée, à finir alcooliques dans les grands salons défraîchis de leurs plantations ou, comme sa fille, à se prostituer socialement pour survivre. Et puis, cette enfant sauvage qui a poussé comme du chiendent, pieds nus et abandonnée, sorte de Tom Sawyer au féminin joué par une Joanne Woodward tenant là son premier rôle de composition au cinéma face au héros de l'histoire, le « vieux » Van Heflin qui a commencé à tourner vingt ans plus tôt. En ce milieu des années 1950, à l'heure de James Dean, le film vaut alors comme un modeste exemple du croisement entre deux formations d'acteur, un exemple parmi d'autres de l'avènement d'une nouvelle génération (Woodward, élève de Sanford Meisner). Là aussi, un monde en remplace un autre.

Bernard Benoliel


Ajouter 2020-03-07 15:15:00 2020-03-07 16:57:00 Europe/Paris L'Étreinte du destin L'Étreinte du destin Salle La Filmothèque du Quartier latin - La cinémathèque française - 51 Rue de Bercy, 75012 Paris La cinémathèque française contact@cinematheque.fr