En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

mercredi 4 mars 2020, 20h30

Salle Henri Langlois

20h30 → 22h35 (121 min)
Ouverture de la rétrospective, présentée par Isabella Rossellini
Séance privée. Places pour les abonnés Libre Pass sur réservation

David Lynch
États-Unis / 1986 / 121 min / DCP / VOSTF

Avec Isabella Rossellini, Kyle MacLachlan, Laura Dern, Dennis Hopper

Jeffrey trouve un jour une oreille humaine. Il alerte la police et mène l’enquête avec Sandy, la fille d’un inspecteur. Tous deux plongent dans un univers étrange, peuplé de personnages singuliers.

Copie 4K inédite supervisée par David Lynch. Sortie en salles le 11 mars par Capricci.


Blue Velvet répond dans la filmographie de David Lynch à une phase d’ajustement. Après la démesure et le gadin de Dune (1983) au box-office, le cinéaste revient à un projet d’envergure plus modeste et canalise en une même forme les deux grandes tendances de son cinéma : un classicisme imprégné des mythologies hollywoodiennes et d’angoissantes bouffées d’étrangeté plastique. Leur réunion inaugure le modèle lynchien du récit scindé, boucle de fascination où la réalité n’est jamais d’un seul tenant, mais multiple, débouchant régulièrement sur son envers. Blue Velvet décrira donc une traversée des apparences, celle de Jeffrey Beaumont (Kyle MacLachlan), jeune provincial bien sous tous rapports qui, guidé par une curiosité malsaine, bascule dans une dimension nocturne de l’existence, dans le sillon d’une chanteuse de cabaret masochiste (Isabella Rossellini). Tout, dans la splendeur vénéneuse du film, nous invite à plonger ainsi sous la surface ordinaire des choses, où gisent une vermine et une corruption résiduelles, un arrière-monde de pulsions primitives (violence, sexualité, cruauté, perversions) incarnées par le croquemitaine déglingué que joue Dennis Hopper. Attiré par le stupre, un brin voyeur, Jeffrey promène son adolescence titillée dans ce décor rural dont la tranquillité nourrit des monstres invisibles. C’est en ce sens qu’on peut voir en Lumberton, petite ville de Caroline du Nord où se déroule Blue Velvet, l’esquisse des méandres cauchemardesques de la future Twin Peaks.

Mathieu Macheret


Ajouter 2020-03-04 20:30:00 2020-03-04 22:31:00 Europe/Paris Blue Velvet Blue Velvet Salle Salle Henri Langlois - La cinémathèque française - 51 Rue de Bercy, 75012 Paris La cinémathèque française contact@cinematheque.fr