En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

dimanche 1 mars 2020, 15h00

Salle Georges Franju

15h00 → 16h40 (100 min)

Miracle à Milan
Miracolo a Milano
Vittorio De Sica
Italie / 1949 / 100 min / DCP / VOSTF
D'après le roman Toto il buono de Cesare Zavattini.

Avec Emma Gramatica, Francesco Golisano, Brunella Bovo.

À peine sorti de l'orphelinat, Totò rejoint les clochards d'un bidonville, qu'il essaie d'aménager au mieux, dans la bonne humeur. Mais un homme d'affaires, ayant découvert du pétrole sur leur terrain, les menace d'expulsion.

« Miracle à Milan, c’est une espèce de révolution dans la forme réaliste, c’est du réalisme dans un monde de fantaisie, de rêve et de fables. » Juste après Sciuscià et Le Voleur de bicyclette, premiers jalons du néoréalisme, De Sica et son comparse Zavattini décident d’en contourner les règles en racontant un conte de fées du XXe siècle. Mêlant onirisme et réalité, ils livrent une œuvre fantastique et grotesque, imprégnée de critique sociale, pour mieux faire ressortir l’écrasante vérité du quotidien : le chômage et la misère, la faim et le froid. Si l’influence des cinéastes modèles est admise, De Sica tient clairement à préciser : « J’avais deux monstres qui m’obsédaient : René Clair et Charlie Chaplin. J’avais peur de les imiter. Il fallait m’éloigner absolument des films de ces maîtres et voir avec mes yeux. Miracle à Milan est la conséquence de ce désir que nous avons de considérer que le néoréalisme n’est pas un point d’arrivée mais un point de départ. »

À partir de 8 ans