En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

samedi 8 février 2020, 21h15

Salle Henri Langlois

21h15 → 22h55 (100 min)

Programme 39


Jean-Luc Godard, Anne-Marie Miéville
France / 1978 / 25 min / Numérique

Avec Camille Virolleaud, Arnaud Martin.

Conçu comme un feuilleton en douze épisode, les divers moments de la journée d'une petite fille et d'un petit garçon, sous le regard et les questions de JLG.

« Heureusement pour nous que Giordano Bruno avait des yeux pour voir, peut-être déjà entrouverts par les essais de Niepce, Daguerre, Cros, Lumière et Cie, d'où son livre constellé d'images qui éclairent un texte de façon nécessaire et suffisante. » (JLG)


Jean-Luc Godard, Anne-Marie Miéville
France / 1978 / 25 min / Numérique

Avec Camille Virolleaud, Arnaud Martin.

Conçu comme un feuilleton en douze épisode, les divers moments de la journée d'une petite fille et d'un petit garçon, sous le regard et les questions de JLG.

« Heureusement pour nous que Giordano Bruno avait des yeux pour voir, peut-être déjà entrouverts par les essais de Niepce, Daguerre, Cros, Lumière et Cie, d'où son livre constellé d'images qui éclairent un texte de façon nécessaire et suffisante. » (JLG)


Jean-Luc Godard, Anne-Marie Miéville
France / 1978 / 25 min / Numérique

Avec Camille Virolleaud, Arnaud Martin.

Conçu comme un feuilleton en douze épisode, les divers moments de la journée d'une petite fille et d'un petit garçon, sous le regard et les questions de JLG.

« Heureusement pour nous que Giordano Bruno avait des yeux pour voir, peut-être déjà entrouverts par les essais de Niepce, Daguerre, Cros, Lumière et Cie, d'où son livre constellé d'images qui éclairent un texte de façon nécessaire et suffisante. » (JLG)


Jean-Luc Godard, Anne-Marie Miéville
France / 1978 / 25 min / Numérique

Avec Camille Virolleaud, Arnaud Martin.

Conçu comme un feuilleton en douze épisode, les divers moments de la journée d'une petite fille et d'un petit garçon, sous le regard et les questions de JLG.

« Heureusement pour nous que Giordano Bruno avait des yeux pour voir, peut-être déjà entrouverts par les essais de Niepce, Daguerre, Cros, Lumière et Cie, d'où son livre constellé d'images qui éclairent un texte de façon nécessaire et suffisante. » (JLG)