En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

lundi 27 janvier 2020, 21h15

Salle Georges Franju

21h15 → 23h10 (112 min)
Séance présentée par Elias Sanbar

Programme 29


Jean-Luc Godard, Jean-Pierre Gorin
France / 1972 / 52 min / 16mm / VOSTF

Juste après avoir tourné Tout va bien avec Jane Fonda, Godard et Gorin lui adressent une lettre cinématographique interrogeant une photographie de l'actrice au Vietnam. « Cette photo répond à la même question que celle que pose Tout va bien : quel rôle les intellectuels doivent-ils jouer dans la révolution ? »

« Nous ne pouvions pas nous empêcher de remarquer que le texte sous la photo mentait en prétendant que Jane Fonda s'adressait aux habitants de Hanoï. » (JLG, Jean-Pierre Gorin)


Jean-Luc Godard, Anne-Marie Miéville
France / 1970 / 60 min / DCP

« Ici, c'est une famille de Français moyens devant leur télévision. Ailleurs, ce sont des combattants palestiniens filmés avant les massacres de Septembre noir. » (JLG, 1976)

« On est venu ici pour étudier ça : apprendre, tirer des leçons, si possible enregistrer ces leçons, pour les diffuser ensuite ici même, ou ailleurs dans le monde. Il y a presque un an, deux d'entre nous sont venus enquêter au Front démocratique. Puis un autre est allé au Fath. Nous avons lu les textes et les programmes. En tant que maoïstes français, nous avons décidé de faire le film avec le Fath dont le titre est Jusqu'à la victoire. Nous laissons les Palestiniens, au cours du film, dire eux-mêmes le mot: "Révolution". Mais le vrai titre du film, c'est Méthodes de pensée et de travail du mouvement de libération palestinien. » (JLG, Manifeste, juillet 1970)


Ajouter 2020-01-27 21:15:00 2020-01-27 23:07:00 Europe/Paris Programme 29 Letter to Jane Ici et ailleurs Salle Salle Georges Franju - La cinémathèque française - 51 Rue de Bercy, 75012 Paris La cinémathèque française contact@cinematheque.fr