En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

lundi 11 novembre 2019, 19h15

Salle Georges Franju

19h15 → 21h10 (115 min)

Black Journal
Gran bollito
Mauro Bolognini
Italie / 1977 / 115 min / DCP / VOSTF

Avec Shelley Winters, Max von Sydow, Mario Scaccia, Renato Pozzetto.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, une femme assassine sauvagement ses amies et les transforme en savon, avant de reprendre le cours de sa vie.


Tiré d’une histoire vraie (l’affaire Leonarda Cianciulli dite « la saponificatrice de Correggio »), Gran Bollito - littéralement grande bouillie - (Black Journal pour le titre anglais) est un film fou, unique, une perle oubliée du cinéma italien des années 70. Shelley Winters incarne une mama italienne ayant passé un pacte avec le diable. Prête à tout pour protéger son fils adoré, elle décide d’éliminer ses amies, femmes solitaires sans enfants. L’idée de Bolognini, grotesque et géniale : les faire jouer par des hommes (Max von Sydow tout en perles et frou-frous) ! Les mêmes acteurs, comme ressuscités, interprètent un rôle masculin dans la deuxième partie du film. Sens du suspense, personnages secondaires troublants (bonne attardée mentale, mari hémiplégique), photo lugubre et inquiétante… On pense au Locataire de Polanski. La chanson de Mina rappelle, quant à elle, la ritournelle de Rosemary’s Baby. Entre comédie noire et film d’horreur à la sauce Bolognini, Gran Bollito est un régal.