En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

samedi 5 octobre 2019, 14h30

Salle Henri Langlois

14h30 → 16h45 (133 min)
Séance présentée par Philippe Garrel, Clotilde Courau et Stanislas Merhar

Philippe Garrel
France-Suisse / 2014 / 73 min / DCP

Avec Clotilde Courau, Stanislas Merhar, Lena Paugam, Vimala Pons.

Pierre, réalisateur de documentaires, et Manon, qui l'assiste, forment un couple qui peine à joindre les deux bouts. Pierre rencontre Élisabeth et ils deviennent amants. À son tour et par hasard, Élisabeth aperçoit Manon avec un autre homme.

« Les femmes sur la terre comme parfois les nuages font une ombre portée parce qu’elles empêchent de percer la lumière du soleil et cette ombre glisse et se déplace autour de vous. C’est l’amour qu’elles vous ont donné qui n’est plus là. » (Philippe Garrel)


60 min

Rencontre animée par Philippe Azoury et Frédéric Bonnaud.

« La libido féminine est aussi puissante que la libido masculine. Pour moi, L'Ombre des femmes est un film sur l'égalité de l'homme et de la femme, telle que peut la prendre en charge le cinéma. » (Philippe Garrel)


Philippe Azoury est journaliste et critique de cinéma. Il est aussi l'auteur de plusieurs monographies, sur Jim Jarmusch, Werner Schroeter, Philippe Garrel. Un essai inédit sur Jean Eustache paraîtra en avril 2017 aux éditions Capricci.

Frédéric Bonnaud est directeur général de la Cinémathèque française.