En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

samedi 7 septembre 2019, 14h30

Salle Henri Langlois

14h30 → 18h40 (247 min)
Séance présentée par Éric Gautier et Arnaud Desplechin
Les préventes sont complètes. Pour les abonnés Libre pass : un quota sera disponible sur place, une heure avant. Pour les non-abonnés Libre pass : une file d'attente sera mise en place en billetterie une heure avant le début de la séance

Arnaud Desplechin
France-Grande-Bretagne / 1998 / 162 min / 35 mm / VOSTF
D'après le roman Esther Kahn de Arthur Symons

Avec Summer Phoenix, Ian Holm, Emmanuelle Devos.

 Londres, fin du XIXe siècle. Timide et rêveuse, la jeune Esther vit dans le quartier juif et travaille dans l’atelier de couture familial. Elle se rend parfois au théâtre et se retrouve un jour figurante. Ses premiers pas sur les planches sont une révélation.

« Esther n'a pas de cœur, pas d'émotion. Esther est une pierre. Et pourtant elle pose une question que nous réservons d'habitude aux philosophes. Pas sûr que le monde existe, puisque parfois, je rêve. Et si nous ne faisions jamais qu'imiter la vie ? Quand la vie nous arrivera-t-elle ? » Arnaud Desplechin


85 min

Rencontre animée par Frédéric Bonnaud avec la participation d'Éric Gautier.

« S'agissant d'Esther Kahn, je ne voulais pas montrer l'aspect culturel du théâtre, mais l'aborder comme on montre la vie d'un journal ou d'un tribunal : quels sont les rapports de force, les horaires, la topographie... Il faut être concret. » (Arnaud Desplechin)


Arnaud Desplechin est cinéaste. Il a réalisé, entre autres, La Sentinelle (1992), Comment je me suis disputé ... (ma vie sexuelle) (1996), Un conte de Noël (2008), Trois souvenirs de ma jeunesse (2015), Roubaix, une lumière (2019).

Éric Gautier est directeur de la photographie depuis 1990. Il a signé l'image, entre autres, de nombreux films d'Arnaud Desplechin (La Vie des morts, Esther Kahn, Comment je me suis disputé, Rois et reine, Un conte de Noël) d'Olivier Assayas (Clean, Irma Vep, L'Heure d'été, Après mai) ou d'Alain Resnais (Cœurs, Les Herbes folles, Vous n'avez encore rien vu).

Frédéric Bonnaud est directeur général de la Cinémathèque française.