En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Les Dents du Diable
Les Dents du Diable

mercredi 25 septembre 2019, 21h00

Salle Georges Franju

21h00 → 22h50 (110 min)

Les Dents du Diable
Ombre bianche
Baccio Bandini, Nicholas Ray
Italie-France-Grande-Bretagne-États-Unis / 1959 / 110 min / 35mm / VOSTF
D'après le roman Top of the World de Hans Ruesch.

Avec Anthony Quinn, Yoko Tani, Carlo Giustini, Peter O'Toole.

Pour avoir refusé une femme offerte en cadeau, un missionnaire est tué par un Inuit. Celui-ci est rapidement pris en chasse par deux policiers canadiens.

Le tournage, en raison de l’éloignement et de la topographie, fut chaotique. Des morceaux de pellicule furent perdus. Deux ans avant Lawrence d’Arabie et ses dunes de sable, Les Dents du Diable oppose déjà Anthony Quinn et Peter O’Toole dans les décors majestueux du Grand Nord. Nicholas Ray, inspiré par Rousseau et son mythe du bon sauvage, se penche sur le choc des civilisations, l’influence néfaste de la culture occidentale sur les populations dites primitives, l’acculturation impossible et la brutalité souvent gratuite qui découle de cette confrontation. Il joue avec la poésie des paysages polaires, travaille les sons et les silences. Quinn joue l’Inuit avec brio – il inspirera même une chanson à Bob Dylan, Quinn the Eskimo – et, après la jungle de La Forêt interdite, Nicholas Ray montre une nouvelle fois qu’il est un excellent faiseur dans le genre documentaire de fiction.