En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

mercredi 18 septembre 2019, 19h30

Salle Georges Franju

19h30 → 20h55 (83 min)

Nicholas Ray
États-Unis / 1955 / 83 min / 35mm / VOSTF

Avec Jane Russell, Cornel Wilde, Luther Adler.

Mario, chef gitan, souhaite que son frère Stephano lui succède, et qu'il épouse Annie, une fille de la communauté. Mais le jeune homme préfère la vie de gadjo aux traditions familiales.

Nicholas Ray disait détester cette comédie. On raconte que, brouillé avec ses producteurs, il quitta le tournage en cours de route et ne vit jamais son film terminé. Coincé entre les deux chefs-d’œuvres que sont La Fureur de vivre et Derrière le miroir, L’Ardente gitane vaut pourtant pour son interprète, Jane Russell, qui arbore la sensualité insolente et le Hot Blood du titre original. Et pour ses scènes vibrionnantes : « Ce qu’il y a de plus intéressant, c’est qu’il est le seul film de Nick Ray dans lequel la gaieté prime sur l’amertume. Ray nous offre sa joie de vivre avec ce film endiablé, intelligent, débordant de santé et de vie » écrivait Truffaut (Arts, 1956). Entre la violence et la mort, toujours présentes chez Ray, une autre face du cinéaste, bariolée, pleine de force, de folklore et de musique.