En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Long Weekend
Long Weekend

vendredi 21 juin 2019, 22h00

Salle Henri Langlois

22h00 → 23h35 (92 min)

Colin Eggleston
Australie / 1978 / 92 min / DCP / VOSTF

Avec John Hargreaves, Briony Behets, Mike McEwen.

Un couple de citadins au bord de la rupture s'installe dans un lieu isolé du littoral australien pour un week-end de camping sauvage. Peu à peu, la nature se montre menaçante.

Alors qu’elle est maintenue artificiellement en vie depuis le milieu des années 50 par des perfusions sporadiques de capitaux anglo-américains qui viennent en diluer l’essence même, l’industrie cinématographique australienne, en tirant profit d’une série de lois favorables à la création artistique, va trouver une nouvelle impulsion au début des années 1970, sous la férule de cinéastes iconoclastes, et donner naissance à ce que l’on nomme aujourd’hui l’« ozploitation ».

Posé dans sa forme, Long Weekend de Colin Eggleston n’en reste pas moins angoissant. C’est avec une grande subtilité que s’y mélangent les éléments du drame psychologique et ceux du film où la nature prend sa revanche. Le réalisateur, qui décrivait son film comme un croisement entre Week-end de Godard et Les Oiseaux d’Hitchcock, calque la dégradation d’un couple de citadins à bout de souffle, miné par la rancœur et les non-dits, sur la transformation progressive de l’idyllique paysage naturel de la Nouvelle-Galles du Sud en un lieu oppressant. Présenté au marché du film de Cannes, Long Weekend séduit immédiatement les distributeurs du monde entier qui s’empressent d’en acheter les droits. Le film remporte de nombreux prix en Europe et gagne ses galons de classique du cinéma de genre australien. Mais comme nul n’est prophète en son pays, il est très mal reçu en Australie, où la mode est alors au drame historique en costumes, et il disparaît très vite des écrans et des mémoires.

Éric Peretti, Historien & encyclopédiste du cinéma (extrait du catalogue du 26e festival international du film fantastique de Gerardmer)

Projection en avant première de la ressortie en salles distribuée par Solaris, le 25 septembre 2019.