En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

vendredi 7 juin 2019, 20h00

Salle Georges Franju

20h00 → 21h25 (84 min)

Les Anges de l'enfer
Devil's Angels
Daniel Haller
États-Unis / 1967 / 84 min / 35mm / VOSTF

Avec John Cassavetes, Beverly Adams, Mimsy Farmer.

Cody et sa bande de blousons noirs, les « Skulls », quittent leur ville où la police les a trop vus. Ils arrivent bientôt à Brookville, une petite cité qui paraît déserte au premier abord.

Hell’s Angels et militaires

Parmi les nombreux rôles qu’accepta John Cassavetes pour pouvoir financer la réalisation de ses propres films, on trouve Les Anges de l’enfer et La Cible étoilée, qui mettent en scène le chef d’un gang de motards et un officier de l’armée américaine.

Les Anges de l’enfer est une production Roger Corman, réalisée en 1967, après le succès, l’année précédente, des Anges sauvages, déjà produit (et réalisé) par Corman, avec Peter Fonda et Nancy Sinatra. Le prolifique producteur demande à son scénariste une nouvelle histoire mettant en scène des gangs de motards, et en confie la réalisation à Daniel Haller, son décorateur et directeur artistique, qui avait déjà signé deux ans plus tôt une adaptation assez libre de Lovecraft, Die, Monster, Die ! Le film de gang de motards est alors à la mode dans le cinéma d’exploitation américain, apprécié par un public adolescent fréquentant assidûment les drive-in. Corman se félicitait, en déclarant avoir inventé le genre, d’avoir défriché un nouveau territoire et découvert un nouveau marché. Les Anges de l’enfer engrange quatre millions de dollars de recettes et, bien sûr, entraîne, la même année, une suite : Le Retour des anges de l’enfer, réalisée par Richard Rush, et où apparaît Jack Nicholson.

Jean-François Rauger