En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

vendredi 7 juin 2019, 22h00

Salle Georges Franju

22h00 → 23h55 (111 min)
Copie altérée (couleurs dénaturées)

John Hough
États-Unis / 1978 / 111 min / 35mm / VOSTF
D'après le roman The Algonquin Project de Frederick Nolan.

Avec Sophia Loren, John Cassavetes, Robert Vaughn, Max von Sydow.

Allemagne, août 1945. L'or de la banque centrale est dérobé lors d'un transfert en train. Les Soviétiques accusant les Américains, le général Patton décide de mener lui-même l'enquête.

Hell’s Angels et militaires

Parmi les nombreux rôles qu’accepta John Cassavetes pour pouvoir financer la réalisation de ses propres films, on trouve Les Anges de l’enfer et La Cible étoilée, qui mettent en scène le chef d’un gang de motards et un officier de l’armée américaine.

La Cible étoilée est réalisé en 1978 par John Hough. Ce metteur en scène britannique a déjà signé quelques films notables comme Les Sévices de Dracula pour la Hammer Films en 1971, ou bien Larry le dingue, Mary la garce en 1974. Le film est tiré d’un roman de Frédéric Nolan, qui imagine que la mort accidentelle du général Patton, le 9 décembre 1945 en Allemagne, serait en fait un assassinat perpétré par des officiers de l’armée américaine s’étant emparés des réserves d’or des Nazis. Pourquoi pas. Cassavetes incarne un enquêteur militaire qui met à jour la conspiration et tente de neutraliser le tueur. Le film, très distrayant, est typique d’un moment très paranoïaque du cinéma américain qui s’amusait à voir des complots partout.

Jean-François Rauger