En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

samedi 13 avril 2019, 14h30

Salle Henri Langlois

14h30 → 17h20 (166 min)

Federico Fellini
Italie / 1987 / 106 min / VOSTF / 35 mm

Avec Sergio Rubini, Maurizio Mein, Lara Wendel.

Dans les studios de Cinecittà, Fellini répond aux questions de journalistes japonais tandis qu'il prépare une adaptation de L'Amérique de Franz Kafka.

Interview prétexte à une plongée dans les coulisses du cinéma selon Fellini. « Un film dans lequel la caméra est utilisée comme un crayon, un pinceau qui tracerait des hiéroglyphes. Une idée graphique, picturale, visuelle, le contraire du cinéma qui raconte une histoire. » L’occasion aussi de revivre La Dolce Vita 27 ans après : retrouvailles et dernier tour de piste pour le couple Marcello Mastroianni / Anita Ekberg devant les images de la fontaine de Trevi projetées sur un drap blanc.


60 min

« Intervista est un film qui, avec les années, les expériences, les souvenirs, s'est accumulé à mon insu. C'est la sécrétion d'une vie, d'une profession, d'un sentiment fait d'amour, de sympathie, et aussi d'une destinée. En effet, il me semble que cette définition, un film qui s'est fait tout seul, peut résumer le sens d'une vie créative. » (Federico Fellini)

Table ronde avec Dominique Delouche, Gérald Morin, animée par Audrey Norcia et Matthieu Orléan.

La Table ronde sera suivie d'une séance de signatures de l'ouvrage Federico Fellini, six ans avec le maestro par Dominique Delouche et du catalogue de l'exposition Quand Fellini rêvait de Picasso par ses auteurs, à 17h30 à la Librairie de la Cinémathèque française.


Audrey Norcia est historienne d'art, spécialiste des relations entre l'Antiquité et l'art contemporain. Sa thèse, Ruines, rebuts et traces (à paraître en 2019, aux Presses du réel) convoque ces deux grands génies que sont Fellini et Picasso dans leur rapport aux civilisations et rites archaïques méditerranéens. Elle a signé plusieurs textes sur le Maître de la peinture moderne et réalisé au Museo Picasso de Málaga l'exposition « Y Fellini soñó con Picasso ». Elle est commissaire de l'exposition « Quand Fellini rêvait de Picasso », présentée à la Cinémathèque française.

Le réalisateur Dominique Delouche a commencé sa carrière comme assistant de Federico Fellini sur le tournage de Il Bidone, Les Nuits de Cabiria et La Dolce vita. De cette expérience, il tire plusieurs ouvrages, dont Les Chemins de Fellini, suivi du Journal d'un Bidoniste (Éditions du Cerf, 1956), Mes felliniennes années : 1954-1960 (Éditions P.A.S., 2007) et de Federico Fellini, six ans avec le maestro (Éditions La Tour Verte, 2019)

Ancien journaliste à l'ORTF, Gérald Morin rencontre Federico Fellini sur le tournage de Fellini Roma, puis devient l'assistant-réalisateur du cinéaste sur Amarcord et Casanova. Co-fondateur d'une « Fondation Fellini pour le cinéma », il a aussi publié de nombreux articles sur le réalisateur italien. Il a lui-même réalisé un documentaire, Sur les traces de Fellini (2012).

Matthieu Orléan est collaborateur artistique à la Cinémathèque française, chargé des expositions temporaires. Il est commissaire de l'exposition Vampires, et précédemment des expositions  ¡Almodóvar : Exhibition!, Dennis Hopper et le Nouvel Hollywood, Le monde enchanté de Jacques Demy et Gus Van Sant / Icônes et le commissaire associé de l'exposition Quand Fellini rêvait de Picasso.