En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

samedi 3 juin 2006, 16h30

Salle Henri Langlois

16h30

À la suite de la projection du film L'Étrangleur de Boston, débat avec Jean Douchet, Jean-François Rauger et Jean-Baptiste Thoret. Animé par Bernard Benoliel.

En 1968, Richard Fleischer réalise L'Étrangleur de Boston, fiction inspirée du cas d'Albert De Salvo, schizophrène et assassin présumé de 13 femmes entre 1962 et 1964, à Boston. Premier et génial exemple dans un film hollywoodien de l'emploi du « split-screen » (l'écran divisé en plusieurs cadres), L'Étrangleur de Boston donne encore à Tony Curtis l'occasion d'un rôle aux antipodes de son image habituelle.


Bernard Benoliel est directeur de l'action culturelle et éducative à la Cinémathèque française.

Jean Douchet est critique de cinéma et réalisateur. Compagnon de route de la Nouvelle Vague et des Cahiers du cinéma, auteur d'écrits essentiels sur le cinéma (Alfred Hitchcock, le recueil d'articles L'Art d'aimer, ...), Jean Douchet a accompagné pendant près de 70 ans l'histoire moderne du cinéma en jouant un rôle essentiel de passeur auprès de plusieurs générations de cinéphiles, à travers notamment ses séances de ciné-club.

Jean-Baptiste Thoret est critique et historien du cinéma. Il a publié plusieurs ouvrages sur les cinémas américain et italien, parmi lesquels Le Cinéma américain des années 70, Michael Cimino, les voies perdues de l'Amérique et 26 secondes, l'assassinat de JFK et le cinéma américain.

Jean-François Rauger est directeur de la programmation de la Cinémathèque française.