En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

dimanche 15 mars 2009, 16h00

Salle Georges Franju

16h00 → 18h00 (120 min)

Cinéaste en perpétuel mouvement, Joris Ivens, le « hollandais volant » tel qu’on le surnomme, épouse les luttes et les causes de son siècle : la guerre d’Espagne (Terre d’Espagne, 1937), l’indépendance de l’Indonésie (L’Indonésie appelle, 1946), les débuts du communisme en Bulgarie, en Pologne et en Tchécoslovaquie (Les Premières Années, 1947), la résistance vietnamienne aux bombardements américains (Le 17ème parallèle, 1967) ou encore ce qui lui apparaît comme les avancées de la société chinoise de l’après Révolution culturelle (Comment Yukong déplaça les montagnes, 1975). Mais qu’il s’agisse de ses documentaires poétiques ou engagés, il suit les conseils de Poudovkine, d’Eisenstein et de Vertov qui l’encouragent à faire un cinéma toujours personnel et filme, avec un sens inné de la composition, en amoureux du vent, de la pluie, des fleuves et des avions.
Rencontre avec Marceline Loridan Ivens, Edgar Morin, Jean-Pierre Sergent, Adrienne Fréjacques, André Stufkens et Claude Brunel. Animée par Serge Toubiana.


Serge Toubiana, critique et écrivain de cinéma, a été rédacteur en chef des Cahiers du cinéma (1973-1992) et directeur général de la Cinémathèque française (2003-2016). Il est actuellement président d'Unifrance.

Complice de Joris Ivens, elle a co-réalisé nombre de films avec lui, au Vietnam, en Chine. Elle réalise en 2002 La Petite prairie aux bouleaux, et publie ses mémoires, Ma vie balagan.

Jean-Pierre Sergent a co-réalisé avec Joris Ivens un film tourné au Laos. Le Peuple et ses fusils (1970). Il a également écrit le commentaire du 17ème parallèle (1967) de Joris Ivens

Adrienne Fréjacques est éditrice DVD chez Arte

André Stufkens est historien du cinéma. Il dirige la Fondation européenne Joris Ivens à Nimègue aux Pays-Bas depuis 1997.

Claude Brunel est enseignante et cinéaste. En 1983, elle coordonnait la rétrospective Joris Ivens à la Cinémathèque française.

Edgar Morin est sociologue et philosophe. Il a co-réalisé avec Jean Rouch en 1959 le film Chronique d'un été, qui jette les bases du Cinéma vérité.