En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

samedi 6 février 2016, 14h30

Salle Jean Epstein

14h30 → 16h10 (98 min)
Séance présentée par Clément Graminiès

Henri Colpi
France-Italie / 1960 / 98 min / DCP

Avec Alida Valli, Georges Wilson, Jacques Harden.

Thérèse Langlois tient un café, à Puteaux, devant lequel passe régulièrement un clochard mélomane mais amnésique. Croyant reconnaître son mari déporté quinze ans auparavant, elle tente patiemment de lui faire recouvrer la mémoire.

Après sa collaboration à Hiroshima, mon amour, dont il a effectué le montage, Henri Colpi reçoit une proposition de Marguerite Duras : s'il souhaite mettre en scène le fait divers qu'elle lui narre, elle s'associera à Gérard Jarlot pour écrire le scénario du premier film du cinéaste. Au printemps 1960, Simone Signoret décline le rôle de Thérèse, finalement attribué à la star italienne Alida Valli, pour contenter le coproducteur du film. Georges Wilson, alors pilier du TNP de Jean Vilar, accepte le rôle du clochard amnésique. Le tournage se déroule en décors naturels, à Puteaux, durant six semaines de l'été 1960. Bien qu'il ne souhaite aucune autre musique que celle justifiée par le juke-box du café, Colpi répond finalement à l'incitation de la production et demande à Georges Delerue d'écrire le thème du film. L'obtention du Prix Delluc en janvier 1961 permet à l'oeuvre de trouver un distributeur. Sélectionnée en 1961 au Festival de Cannes, elle remporte la Palme d'or, ex æquo avec Viridiana de Luis Buñuel.

Marion Langlois


Restauré en 2K par la Société Cinématographique Lyre, avec le soutien du CNC et des Archives françaises du film, au laboratoire Digimage Classics à partir du négatif 35 mm original. Ressortie en salle le 3 février 2016 par Théâtre du Temple.