En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

vendredi 5 février 2016, 20h00

20h00 → 22h25 (145 min)
Séance présentée par Paul Verhoeven

Black Book
Zwartboek
Paul Verhoeven
Pays-Bas, Belgique, Grande-Bretagne, Allemagne / 2005 / 145 min / 35mm / VOSTF

Avec Carice Van Houten, Sebastian Koch, Thom Hoffman.

À La Haye, sous l'Occupation, Rachel Stein survit à un massacre et s'engage dans la Résistance. Elle prend le pseudonyme d'Elli de Vries et se rapproche peu à peu d'un haut commandant nazi, le terrible Ludwig Müntze.

Après Hollow Man qui marque la fin de sa carrière américaine, Paul Verhoeven ressent le besoin d'arrêter la science-fiction pour revenir à des sujets historiques ou contemporains. Black Book marque le retour au pays natal, près des souvenirs d'enfance, à La Haye, sous l'Occupation allemande.

Fasciné par la Seconde Guerre mondiale, Verhoeven a déjà consacré trois films à cette période. C'est pendant l'écriture de Soldaat van Oranje, en 1977, que lui vient l'idée de Black Book. Au cœur de l'intrigue, un petit carnet noir, qui a vraiment existé, dans lequel sont consignés les noms des collaborateurs et traîtres hollandais. Après vingt ans de recherches sur la Résistance et la Libération aux Pays-Bas, Verhoeven écrit, avec Gerard Soeteman, le scénario d'un film dans lequel il veut montrer, selon lui, « les ambiguïtés et les demi-teintes, en évitant tout manichéisme. » Il entraîne le spectateur à la suite d'une héroïne que rien n'arrête, dans un thriller historique aux multiples rebondissements, mêlant la crudité des horreurs de la guerre au glamour hollywoodien. Les critiques, unanimes à la sortie du film, s'accordent pour parler d'un film majeur dans l'œuvre de Verhoeven, le rapprochant, pour certains, des chefs-d'œuvre sur le sujet, du Dictateur de Chaplin au To Be or not to Be de Lubitsch.

Delphine Marsaud