En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

lundi 1 décembre 2008, 14h30

Salle Henri Langlois

14h30 → 16h05 (95 min)

Vittorio De Sica
Italie / 1946 / 90 min

Avec Rinaldo Smordoni, Franco Interlenghi, Emilio Cigoli.

Rome, 1945. Deux jeunes cireurs de chaussures, vivant de trafics et de petits expédients, sont arrêtés et mis en prison.

« Nous avions besoin d’exprimer ce désir de voir la vie, la réalité. Le besoin de dire la vérité sur les hommes et les rapports humains… » En 1946, De Sica pose les bases du néoréalisme avec l’envie de participer à la reconstruction morale de la société italienne d’après-guerre. Dans la grisaille d’un monde déshumanisé, le cinéaste, marqué par l’œuvre de Chaplin, décrit les luttes impossibles et les espoirs vains de gamins miséreux, entraînés dans un implacable engrenage, deux ans avant Le Voleur de bicyclette.