En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

samedi 19 mai 2012, 14h30

Salle Henri Langlois

14h30 → 16h05 (95 min)

Barbet Schroeder
France, Allemagne, Portugal / 1983
d'après Steve Baes

Avec Jacques Dutronc, Bulle Ogier, Kurt Raab.

Dévoré par la passion du jeu, un homme rencontre à Madère une jeune femme qui lui porte bonheur avant d'être abordé par un escroc international ayant mis au point un infaillible système de triche.

Après avoir échoué à monter financièrement dans un premier temps un projet de film co-écrit par Charles Bukowski, qui deviendra Barfly en 1987, Barbet Schroeder tourne en 1983 Tricheurs, adapté avec Pascal Bonitzer de la véritable histoire de Steve Baes. Ce flambeur professionnel interprète d'ailleurs le directeur du casino de Madère, dont les tentacules de béton dessinées par l'architecte Niemeyer enserrent l'un des principaux théâtres d'aventures de ses personnages ; des personnages qui, comme dans la plupart des films du réalisateur, donnent libre cours à leur passion dévorante sans qu'ils soient pour le moins jugés. Barbet Schroeder est le cinéaste des addictions. Après la drogue (More) ou le sadomasochisme (Maîtresse), il filme un « infilmable  », autrement dit le jeu et son prolongement, l'art de tricher, dans une tension hallucinatoire qui culmine notamment à la fin du film. Jacques Dutronc et Bulle Ogier jouent une partition somnambulique, incarnant Elric et Suzie, les deux protagonistes principaux du film, entre nonchalance hagarde et sagacité. En fil rouge à leurs côtés s'inscrit la composition fiévreuse de Kurt Raab, réminiscence du monde de Fassbinder.

Bernard Payen


Restauré en 2K par Les Films du Losange en 2015, avec le soutien du CNC, à partir du négatif original numérisé en 4K. Les travaux ont été menés au laboratoire Digimage et supervisés par Barbet Schroeder.