En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

samedi 7 novembre 2015, 15h00

Salle Henri Langlois

15h00

Pierre Etaix
France / 1968 / 87 min

Avec Pierre Étaix, Annie Fratellini, Nicole Calfan.

Pierre, un quadragénaire directeur d'usine, s'ennuie dans son travail et sa vie de couple. Un jour, une jolie jeune femme vient remplacer sa vieille secrétaire.

« Avec Pierre Étaix, dès que nous avions un objet en vue, nous en parlions. Un stylo ou un cadre de photo comme dans Rupture. Qu’est-ce qui peut arriver de dangereux, de tordu, de perfide et de risible avec un objet ? Dans Le Grand Amour, un couple menace de se séparer, de tout partager et tous les objets de l’appartement sont coupés en deux : la machine à écrire, la rôtissoire, le bureau, les meubles. “Ah, tu veux la moitié de tout ? Eh bien, voilà !” L’objet est un élément comique dans les films burlesques, mais il est souvent un adversaire du personnage. Il est par définition hostile. Il a son propre caractère. » (Jean-Claude Carrière)


90 min

Musicien, illustrateur, gagman, mime, Pierre Étaix se lance dans la réalisation au début des années 1960 avec son ami Jean-Claude Carrière. Résultat : trois courts métrages, cinq longs métrages et, plus encore, l'invention d'un burlesque unique, subtil et poétique. « L'expression la plus claire est toujours dans l'économie de moyens. » (Pierre Étaix)

Rencontre animée par Serge Toubiana et Olivier Père.