En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

mercredi 28 novembre 2012, 17h30

Salle Georges Franju

17h30

Autour des années 2000, des historiens du cinéma et des archivistes,ont contribué à la (re)découverte de l'une des faces méconnues de l'histoire du cinéma, celle des pratiques sonores du cinéma muet. De nombreuses études ont alors permis de prendre la mesure de la diversité des expériences sonores (chansons, musique, bruits) associées aux projections des films «muets». Aux alentours de 1935, selon les pays, le cinéma semble définitivement tourner cette page de son histoire, lorsque le «cinéma parlant» s'impose dans le monde. Cette conférence se veut être un parcours libre, essentiellement articulé autour de deux moments de «cinéma chantant et parlant»: les phonoscènes Gaumont des années 1910 et les Vitaphone shorts de la fin des années 1920, mais aussi le début des années 1930.