En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

dimanche 17 mars 2013, 14h30

Salle Henri Langlois

14h30 → 18h05 (211 min)

Luis Buñuel
Mexique / 1953
D'après le roman Él de Mercedes Pinto.

Avec Arturo de Córdova, Delia Garcés, Aurora Walker.

Francesco, riche propriétaire foncier et catholique pratiquant, séduit Gloria, fiancée de Raoul. Il ne tarde pas à se montrer d'une jalousie paranoïaque.

Portrait d’un paranoïaque, Él (Tourments) est l’un des films préférés de son auteur et l’un de ses plus personnels. Si Buñuel dit se reconnaître dans ce personnage de jaloux maladif, c’est en entomologiste qu’il observe son héros, tel un scarabée zigzaguant sur la route.
Fustigeant avec humour une certaine bourgeoisie cléricale, il décrit une société machiste où les femmes sont entièrement assujetties aux hommes. Film que Lacan vit au cours d’une projection organisée pour des psychiatres à la Cinémathèque, et dont il salua la finesse et la précision clinique, Él, avec sa scène dans le clocher qui marqua les esprits – et celui d’Hitchcock –, ouvrira la voie à Vertigo six ans plus tard.


211 min

Dialogue animé par Christophe Jouanlanne.


Jean-François Chevrier est historien de l'art et critique. Il est l'auteur, entre autres, de L'Hallucination artistique : De William Blake à Sigmar Polke.