En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

lundi 24 juin 2013, 19h00

Salle Georges Franju

19h00 → 20h30 (90 min)

« Références à l'appui », en 1962, l'ex star de la Warner conclut ainsi la petite annonce qu'elle fait paraître dans un journal de Hollywood. « Mère de trois enfants, divorcée, expérience à Broadway, cherche du travail... ». C'est ce moment de tournant dans la carrière de Bette Davis et l'histoire de Hollywood que j'ai choisi, pour parcourir en rêve le destin de celle que sa mère surnomma « Bette » en hommage à Balzac. (Hélène Frappat)

 


Mervyn LeRoy
Etats-Unis / 1932 / 64 min / 35mm / VOSTF
D'après Kubec Glasmon et John Bright.

Mary, Vivian et Ruth, trois amies d'enfance se retrouvent et évoquent leurs souvenirs en allumant trois cigarettes avec la même allumette et rient de la superstition qui voudrait que celle qui allume sa cigarette la dernière meure prochainement.


Bette Davis, références à l'appui
Conférence d'Hélène Frappat
90 min

En 1962, l'ex star de la Warner conclut ainsi la petite annonce qu'elle fait paraître dans un journal de Hollywood. «Mère de trois enfants, divorcée, expérience à Broadway, cherche du travail...». C'est ce moment de tournant dans la carrière de Bette Davis et l'histoire de Hollywood que j'ai choisi, pour parcourir en rêve le destin de celle que sa mère surnomma «Bette» en hommage à Balzac.

Hélène Frappat est écrivain et critique de cinéma. Elle est notamment l'auteur des romans Par effraction (Allia, 2009, Prix Wepler, Mention spéciale) et Inverno (Actes Sud, 2011), ainsi que de Jacques Rivette, secret compris et Roberto Rossellini aux Éditions des Cahiers du cinéma. À la suite de la conférence, à 21h15, projection d'un film choisi par la conférencière : L'Intruse de Alfred E. Green.