Dialogue avec Bernard Eisenschitz

Dialogue avec Bernard Eisenschitz
Animé par Bernard Benoliel

« L'espionnage est au coeur des fantasmes de Fritz Lang. Le cinéma, moyen d'enregistrement et surtout de vision mécanique, est l'outil qu'il a choisi pour les illustrer. Il y entre sa passion pour le roman d'aventures et les obsessions qui le travaillent : contrôle omniscient universel et immédiat, modernité, volonté de puissance... Au début des années 1930, il improvise un alexandrin pour un journal français qui l'interviewe : "Il nous faudrait des yeux tout autour de la tête." Vision, surveillance, conspiration, secret, clandestinité, underground : l'espionnage est pour le cinéaste une réplique en miniature de la vie sociale. »
Bernard Eisenschitz, « Fritz Lang », dans Top Secret : Cinéma et Espionnage, Flammarion/La Cinémathèque française, 2022


Bernard Eisenschitz est traducteur et historien du cinéma. Auteur de nombreux ouvrages (Roman américain : les vies de Nicholas Ray, Fritz Lang au travail, Gels et dégels : une autre histoire du cinéma soviétique...), il vient de publier aux Éditions de l'œil Douglas Sirk, né Detlef Sierck. En 1992, il a consacré un ouvrage à Man Hunt (éditions Yellow Now) et, en 2011, il a écrit un essentiel Fritz Lang au travail (éditions Cahiers du cinéma).

Bernard Benoliel est directeur de l'action culturelle et éducative à la Cinémathèque française.