En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Nana et ses avatars (de Manet à Abel Ferrara)

Nana et ses avatars (de Manet à Abel Ferrara)
Conférence de Stéphane Guégan

Avant de devenir un roman, celui de Zola, Nana surgit chez Manet comme une Vénus de mauvais aloi. Le tableau, aujourd'hui très célèbre, a débuté sa carrière dans la vitrine d'un marchand, en 1877, après avoir été interdit d'exposition. Énorme sensation ! Depuis Olympia, le peintre se plaît à mettre en lumière les femmes de l'ombre. Ici et là, le voyeurisme s'affiche en s'inversant, la peinture tend ses pièges. Blondes et brunes, par ailleurs, occupent l'imaginaire érotique de Manet à part égale. Le Blackout d'Abel Ferrara, construit autour du Nana de Christian-Jaque et des fantasmes capillaires, peut aussi se voir comme la récapitulation, plus sulfureuse que parodique, d'un moment de la culture française.


Stéphane Guégan est conservateur au Musée d'Orsay, où il a dirigé le service culturel pendant cinq ans. Il est l'auteur de nombreuses publications sur la peinture française, de David à Gauguin.